31 octobre 2008

La route.....

Quelques vers dérobés à Patrizia GATTECECA. Quand les pas finiront de nous tracer la route Et de conter muet le voyage des lunes, La mue des mers du sud sous le vent des étoiles... Quand nous aurons choisi de chanter d'autres chants, Quand nous ne vivrons plus le printemps dans sa flamme Alors nous entendrons naître un plus beau silence... Quand l'hiver se prendra aux rêveries d'automne Et répandra du noble maquis les perfumes, Nous serons l'avenir et nous ne ferons plus qu'un. ("La Paille et le... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 16:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 octobre 2008

Gatlif

Malgré moi, je me réinstalle sur les terres languedociennes. Voyageur immobile, je contemple les quelques espaces qui me sont familiers par le truchement de la machine informatique. Qui m'a conduit à visionner le film de Tony Gatlif: "Terra". http://www.terracorsa.info/video/terra/terra.html Un film découpé en sept parties. Un film dont les protagonistes sont les frères Bernadini et le groupe I Muvrini. Un film traîté en noir et blanc, un traîtement qui confère aux paysages de la Corse une atmosphère... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2008

Refuge

Lors d'une rapide recherche autour de l'oeuvre de Patrick MODIANO, voilà que je rencontre une dame dont j'ai lu le roman il y a bien longtemps. Proximité des noms. Anne-Marie MITCHELL-SAMBRONI. "Refuge". Un roman publié chez Autres Temps en 1991. Goggle, que je viens de "feuilleter" ne me fournit que de très maigres indications sur la suite de la carrière de cette écrivaine. Comme si elle s'était évaporée, comme si la mer l'avait saisie, en dépit de ses dénégations. "Ma terre ne saurait... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 septembre 2008

Là-bas

Il est des jours où je ressens l'irrépressible désir d'être là-bas. Non qu'ici, sur l'autre rive de la Méditerranée, il me soit impossible de survivre. Mais là-bas, le ciel est autre, les pierres sont autres. Là-bas, au pays de Jérôme, d'Antoine, des quelques autres. Alors je voyage. En usant de mes pauvres moyens, ceux que proposent les technologies de notre temps. Un clic. Et me voici auditeur d'un concert d'I Muvrini. Sur une scène bruxelloise, si je ne me trompe. "Un ti ne scurdà". Un clic. ... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 septembre 2008

Jérôme

Pardonnez-moi, Jérôme, d'avoir empiété quelques instants sur vos territoires. Quelques pas accomplis, un après-midi de ce récent printemps, dans les allées du cimetière de Costa. Mais c'est que, vingt ans plus tard, les choses sont plutôt floues. Vous êtes le premier des hommes du village qui ayez, au même titre qu'Antoine et Pierre, accepté de répondre à ma curiosité, aux questions même pas indiscrètes que je posais sur vos modes d'existence, sur la vie de ce pays, le vôtre. Vingt ans plus tard. Vous aviez simplement... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 16:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 septembre 2008

I Muvrini

Je n'en retrouve pas trace dans ce journal déjà évoqué. Et ma mémoire se montre si peu fiable. J'entrevois les lumières d'un matin, l'heure à laquelle le village s'anime. Il est plus de neuf heures, puisque j'ai acheté le pain au boulanger itinérant, que j'ai déjà feuilleté (sans le lire) cette chose infâme qu'est "Corse-Matin" (que j'appelle, dans ce même journal "Torse Carmin"). La musique s'est comme extirpée par une des fenêtres entrouvertes de la maison voisine, là où habitent aujourd'hui encore... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 16:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2008

La fiera

J'ai donc connu la Corse avant de la fréquenter, d'y aborder, de me dissimuler dans les replis d'un village. Je l'ai connue à travers les romans de Marie Susini, mais aussi dans cet ouvrage dont je me demande s'il subsiste aujourd'hui encore quelques exemplaires: "La Renfermée, la Corse" (photos de Chris Marker). Marie Susini m'a communiqué le désir de découvrir sa Terre, cette Île omniprésente dans son oeuvre. Non seulement l'Île, mais les gens qui lui confèrent son âme, sa substance. Je suis quelque peu désespéré... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2008

Agriates (2)

J'emprunte, je dérobe quelques lignes, à peine plus de deux paragraphes à Marie FERRANTI. "Ils descendirent jusqu'à la mer. Julius marchait vite. Francesca avait du mal à le suivre. Le vent l'empêchait d'avancer. Julius prit un sentier étroit qui longeait une rivière. Du doigt, il lui montra les oliviers tordus par le vent, les paillers abandonnés, les murs effondrés des jardins en terrasse dont il ne restait rien. Le maquis et les ronces avaient tout envahi. Les bergers et les chasseurs mettaient souvent le feu, mais... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2008

Agriates

Relecture d'un roman de Marie FERRANTI: "La fuite aux Agriates". (Gallimard, puis publication en livre de poche dans la collection Folio). Lors de chacun de mes séjours, je suis toujours resté en marge du Désert. C'est-à-dire que je ne me suis hasardé hors de la route qui va de l'Île Rousse à Saint-Florent. Comme si le mot même de "Désert" générait en moi de sourdes angoisses. Le roman de Marie FERRANTI, publié en l'an 2000, se construit à la façon d'une tragédie antique. Une tragédie dont l'apparente... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 août 2008

Etranger

Le mot me hante. Je ne me suis jamais senti "étranger" parmi les hommes. Là ou ailleurs. J'ai identifié ce qui me différencie de celui-ci ou de celle-là. Ce qui appartient à la langue, à la culture, aux coutumes, aux religions peut-être, encore que les questions de l'au-delà ne me concernent pas. Mais je n'ai jamais pu me considérer que comme un homme parmi les hommes. D'où ma récente référence à Montesquieu. Ne m'est étranger que celui qui prétend m'imposer sa force ou sa puissance. Par l'usage des... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]